Comment apprendre à dire non et s’affirmer ?

Comme l’a si bien dit Paulo Coelho : « quand vous dites « oui » aux autres, assurez-vous que vous ne dites pas « non » à vous-même. »

En effet, bon nombre de personnes n’osent pas dire « non » et s’efforcent donc de dire « oui » afin de ne pas se mettre les autres à dos. Or, dire « oui » quand on rêve de dire « non » c’est se trahir et trahir les autres, aller à l’encontre de ses envies et de soi-même.

Lorsque vous dites « oui », alors que vous souhaitez dire « non », vous vous faites doublement du mal.Premièrement, parce que vous vous rabaissez en mettant l’intérêt et le plaisir de l’autre au-dessus du votre. Cela revient alors à se dire à soi-même « tu ne mérites aucune considération, ton envie et tes désirs ne comptent pas dès lors qu’ils sont confrontés à ceux d’une autre personne qui vaut bien mieux que toi » c’est cruel non ? Pourquoi s’infliger cela ?

Deuxièmement vous vous faites du mal, car vous allez à l’encontre de vos envies.En effet, en disant « oui » quand vous souhaitez dire « non » vous agissez en faveur de quelqu’un et donc en défaveur de vous-même, en allant parfois jusqu’à vous forcer. Vous êtes forte, intelligente et belle alors pourquoi réduire à néant votre libre arbitre en vous laissant constamment guider par les envies des autres ?

Par ailleurs, lorsque vous dites « oui » alors que vous aimeriez dire « non », vous mentez aux autres, car il est possible que ces derniers ne se rendent pas comptent qu’en vous demandant d’agir de telle ou telle manière ils vous poussent à aller à l’encontre de vos propres désirs. Donc vous mentez car votre acte n’est alors pas sincère mais simplement un excès de gentillesse ou de mollesse, quoi qu’il en soit sans volonté véritable car de façon non spontanée.

Quand je parle de savoir dire « non », je ne veux pas dire qu’il faille dire non à tout, ne rendre aucun service et ne vivre que pour soi mais simplement savoir se prendre en considération et oser s’affirmer. Si votre soeur vous demande de lui servir son plat alors que vous êtes vous-même dans la cuisine en train de préparer une assiette, il n’ y a pas de mal à accepter, ce serait simplement lui rendre service.

Par contre, si Céline votre copine abuse de votre gentillesse et vous demande pour la énième fois de la dépanner de 200€, car « tu vois les fins de mois c’est difficile », apprenez à dire non et à ne pas vous mettre dans l’embarras ou même dans la galère par peur de vous affirmer et de refuser.

Pourquoi disons-nous « oui » lorsque nous souhaitons dire « non » ?

Au fond de vous je pense que vous le savez dès lors que vous dites « oui » à contre-coeur. Je pense ainsi,  que c’est à la fois propre à chacun ( en fonction de son histoire personnelle) et très commun. En effet, souvent nous n’osons pas dire non par peur de décevoir, de trahir l’autre. Or après avoir passée une vie entière à dire « oui » à tout et à tout le monde, dire « non » est très difficile, car on se sent alors dans la peau du méchant et il faut avouer que ce rôle ne plaît pas à tout le monde. De plus, dire « non » c’est prendre le risque de perdre l’affection de quelqu’un , on s’imagine ainsi que le simple fait de dire « non » apparaîtra à l’autre comme un refus de lui venir en aide et donc un manque de considération à son égard, en bref on se dit « mais si je dis « non » il ne voudra plus me parler »… Oser dire « non » c’est parfois pour nous prendre le risque d’être rejetée…

Or, rendez-vous vraiment service à quelqu’un en agissant de la sorte ? En disant « oui » lorsque vous souhaitez dire « non » vous laissez croire aux autres qu’ils ont plus d’importance à vos yeux que votre propre personne, que votre avis et vos ressentis ne comptent pas mais qu’uniquement ceux qu’ils désirent eux a de l’importance. En effet, quoi qu’il arrive vous répondrez toujours par l’affirmative à leur requête. Bravo car vous leur donnez ainsi de fait, l’occasion d’abuser de vous, de votre gentillesse et de vous manipuler.

Pourquoi dire « non » ?

C’est tout simple, il faut oser dire « non » pour vous affirmer, pour vous donner l’occasion d’exister. Dire « non je ne veux pas » ou « non je ne peux pas » n’est pas un signe de faiblesse mais simplement l’expression de soi-même.

  • Apprenez à dire « non » quand ce qu’on vous demande est au dessus de vos forces.
  • Apprenez à dire « non » quand ce qu’on vous demande va à l’encontre de vos principes ou convictions.
  • Apprenez à dire « non » quand vous sentez que l’on abuse de votre gentillesse.
  • Apprenez à dire « non » quand l’intérêt des autres passent toujours avant le vôtre.
  • Apprenez à dire « non » quand vous vous oubliez tout simplement.

Comment dire « non » ?

En effet, il n’est pas toujours chose aisée de dire « non », la première chose à faire lorsque vous appréhendez de dire « non » et de dédramatiser en vous posant au préalable cette question : qu’est-ce que je risque en disant »non » ?

La plupart du temps la réponse sera la même c’est-à-dire « pas grand chose » voire « rien du tout », dédramatisez vous avez le droit de dire « non » et ça ne fait en aucun de vous un être cruel.

Par ailleurs, en fonction de la situation votre « non » s’exprimera de différentes manières. Par exemple, si vous ne pouvez pas faire quelque chose pour quelqu’un, commencez par vous excusez en expliquant à votre interlocuteur simplement que vous n’êtes pas en mesure d’accéder à sa demande :  « non désolée je ne peux pas te rendre ce service je suis débordée ces derniers temps ».

Vous pouvez également dire « non », mais proposer une alternative à la personne qui demande votre aide :  » non je ne peux pas ce weekend mais pourquoi pas la semaine prochaine ? » mais attention dans ce cas pas de faux excuse soyez sincère. Par contre, dans le cas des sollicitations abusives et d’une personne qui profite clairement de votre gentillesse vous devez prendre votre courage en main, être sans pitié car la seule solution sera un vrai et catégorique « non » et dans ce cas, ne vous perdez pas en explications car ce serait l’occasion pour l’autre de vous faire culpabiliser.

Résumé pour la Meufine qui apprend à dire « non » :

Dire « non », ne fait pas de moi quelqu’un de méchant.Dire « non » quand je ne veux pas ou ne peux pas, fait de moi quelqu’un d’honnête.Dire « non » quand je le souhaite fait de moi quelqu’un qui s’affirme et je dois en être fière. Désormais je dis « oui » et « non » avec sincérité !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *